Pensez aux heures passées à développer ce site,

n'hésitez pas à visiter les sites de mes annonceurs!

 

 


Le pétrole :

 

» Qu'est-ce que c'est
»
Les propriétés
»
La formation
»
L'histoire

» L'exploration

» La production

» L'exploitation

» L'off-shore

» Le raffinage

» L'ingénierie

» Les réserves

 


Interactif :

»
Le livre d'or

» Les liens

» Contacts

 

 

Haut de page


L'exploitation pétrolière renforcée


 

 

    Dans ce qui précède, nous avons vu le cycle de production primaire par expansion du gaz. Aucune énergie supplémentaire n'est ajoutée au gisement, autre que celle nécessaire à la remontée du fluide dans les puits de production. Toutefois, comme nous l'avons dit, la plupart des gisements sont exploités par de nombreux puits; lorsque la production primaire atteint sa limite économique, un faible pourcentage, en tout état de cause, jamais plus de 25 p. 100, sont extraits d'un bassin donné. Par conséquent, l'industrie pétrolière a mis au point des méthodes de renforcement de production de pétrole brut tirant profit de l'énergie naturelle du gisement. Ces méthodes, appelées de manière globale exploitation renforcée, peuvent accroître la production de pétrole brut, mais uniquement au prix d'une fourniture d'énergie supplémentaire au gisement. C'est ainsi que la production a été augmentée de 33 p. 100 en moyenne. Deux méthodes de complément de production sont actuellement utilisées : l'injection d'eau et l'injection de vapeur.
 

 

Injection d'eau :

 

    Dans un champ pétrolier totalement exploité, les puits peuvent être forés n'importe où, à des intervalles compris entre 60 et 600 m, en fonction de la nature du gisement. Si l'on injecte de l'eau dans d'autres puits forés dans ce même gisement, la pression d'ensemble de celui-ci peut être conservée, voire augmentée. Il est alors possible d'augmenter le taux de production de pétrole brut. Dans certains gisements à degré d'uniformité élevé et peu argileux, le remplissage à l'eau peut accroître la production de près de 60 p. 100 ou plus. L'injection d'eau a été utilisée pour la première fois dans les gisements de Pennsylvanie, plus ou moins accidentellement, à la fin du siècle dernier; cette méthode s'est depuis lors étendue à l'ensemble des gisements.
 

Injection de vapeur :

 

    L'injection de vapeur est utilisée dans les gisements contenant des pétroles très visqueux, qui sont épais et s'écoulent lentement. Non seulement la vapeur fournit une source d'énergie permettant de déplacer le pétrole, mais elle entraîne également une réduction notoire de la viscosité (en augmentant la température du gisement). Le pétrole s'écoule alors plus rapidement, quel que soit le différentiel de pression. Cette méthode a été largement utilisée en Californie et au Venezuela, où se trouvent d'importants gisements contenant du pétrole visqueux. Des expériences sont également en cours pour tenter de valider ce procédé dans l'exploitation des vastes réserves de pétrole brut visqueux (bitumes) le long de la rivière Athabasca dans le nord de l'État d'Alberta, au Canada, et le long du fleuve Orénoque, à l'est du Venezuela. Si ces expériences rencontrent un franc succès, l'ère de la domination du pétrole pourrait être prolongée de quelques décennies.

 

 


Plus d'informations ?


 

Vous trouverez peut-être d'autres informations en visitant les sites ci-dessous: 

 

Envi d'un site internet à un prix imbattable ? FluideConcept.com, le hard discounter du web